Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
243

Le challenge départemental du Gers de concours de saut d’obstacles (CSO) à lieux chaque année et oppose les centres équestres du Gers dans une succession de compétitions. A la fin de cette série d’épreuves les cavaliers sont classés à l’échelle départementale. Nous avons suivi l’une de ces cavalières durant sa préparation et pendant son épreuve finale. Il s’agit de Joséphine Arqué du club Cavale en herbe.

Pour commencer nous l’avons interrogée sur sa préparation.

RJA : Bonjour Joséphine. A quelle heure vous êtes-vous levée ce matin ?

JA : Bonjour, je me suis levée ce matin à 5 heures pour être au club à 5:45 un peu en avance.

RJA : Comment trouvez-vous le parcours? Sur quels obstacles pensez-vous avoir des difficultés?

« Le parcours de club 1 est un parcours de 12 obstacles en comptant les doubles et les triples, il y en a 15 mais je le trouve intéressant. La difficulté pour moi c’est le sol et il y a un obstacle qui pourrait me mettre en difficulté c’est un « vertical sec » c’est à dire pas du tout appelé (isolé des autres généralement en ligne droite) il paraît donc comme un mur infranchissable. On peut donc facilement faire des fautes c’est à dire faire tomber la barre mais je monte deux juments respectueuses Ocka et Taïba donc il n’y a pas de raison. S’il y a une faute ce sera à cause de moi. Les obstacles faciles pour moi ce sont plutôt les oxers mais le dernier me parait difficile. Le 12 et le 9 sont des obstacles plutôt « sautants» donc il me tarde de les franchir ça a l’air chouette et sympa. »

RJA : Comment vous sentez vous avant cette épreuve?

JA : « Avant cette épreuve je suis juste hyper stressée parce que c’est la finale et pour cette finale je joue le challenge club 1 du Gers et ça compte double. Je n’ai donc pas intérêt à avoir du mal parce que sinon je vais descendre dans le classement alors que pour l’instant je suis 3ème ex-aequo . J’espère pouvoir rester 3 ème ou être deuxième en tous cas j’aimerais bien rester sur le podium et surtout faire de jolis parcours mais là je suis un peu stressée parce que il ne fait pas très beau et j’ai peur qu’il pleuve quand je passerai »

RJA : Vos juments sont-elles en forme ?

JA : « Je monte donc Ocka et Taïba deux très bonnes juments et je pense que effectivement elles sont en forme. Taïba a l’air très en forme. Lola, ma camarade de club, vient de la monter. Elles ont fait un chouette parcours et Ocka avant de faire le parcours en club1 je l’ai eu en club2 je ne l’ai pas trouvée très agréable mais elle garde quand même du jus. Elle avance. C’est bien, cela évite de faire des fautes sur le parcours. »

RJA : Quels concurrents redoutez-vous?

JA : « Les cavaliers que je redoute le plus sont ceux des écuries du Bousquas parce qu’ils ont de bons chevaux rapides, de bons cavaliers. Ils font de bons résultats et cela m’angoisse. Après il y Lola Vaugrant qui est la fille de mon coach. Elle monte Taïba, la jument que je monte aussi. C’est un bon couple et ça fait longtemps qu’elles font des concours ensemble. S’ il y a une concurrente que je redoute le plus c’est elle car elle y croit et la jument aussi. »

Nous avons aussi recueilli ses impressions le jour de sa compétition :

RJA : Comment vous sentez vous après votre prestation ?

JA : « Alors là je viens d’être classée première au classement provisoire parce qu’il reste à faire le barrage je répondrais à nouveau à cette question après le barrage parce que la je suis très stressée en attendant. J’ai donc fait une barre avec Ocka et aucune avec Taïba avec laquelle je suis première pour le moment. Mais je retourne au barrage avec Ocka donc j’ai deux chances surtout avec Taïba si je fais un deuxième « sans faute » je serais un peu soulagée même si mon parcours avec Taba n’a pas été le meilleur . »

Après le barrage :

RJA : Quelles ont finalement été vos difficultés ?

JA : « Comme je le pressentais c’était le fameux vertical sec sur lequel j’ai fait une barre en club deux. Mais avec Ocka j’ai fait une barre suite à une faute de mains et j’ai laissé la jument sauter trop vite ce qui fait que j’ai perdu un étrier. Ma position s’est donc dégradée sur l’obstacle d’après. »

RJA : Quels ont été vos points forts ?

JA : « Mes points forts ont été d’avoir de très bonnes juments et aussi d’avoir été au barrage car j’y ai vraiment tout donné, j’avais la niaque comme on dit. J’ai pas eu peur d’aller vite j’y ai cru. Bien sûr, je me suis amusée sur tous les parcours. »

RJA : Etes- vous fière de vos juments ?

JA : «  Elles ont été très chouettes toutes les deux. Elles m’ont sauvé de pas mal d’erreurs surtout Taïba et Ocka aussi mais. C’est vrai que j’ai eu plus de mal avec Taiba parce que je n’étais pas beaucoup entraînée avec elle. Mais je suis très fière d’elles, très contente car elles ne m’ont offert que du bonheur. J’ai donc été première avec Taiba et neuvième avec Ocka je ne suis donc pas classée avec Ocka et Taiba si ce qui me permet d’être deuxième au challenge du Gers donc je suis très contente et très fière d’elles et de toute l’équipe qui m’a beaucoup aidée. »

Malgré cette finale quelque peu  décevante pour la cavalière elle se classe tout de même seconde du challenge, dans sa catégorie, sur 37 participants et le centre équestre pour lequel elle concourt, Cavale en herbe, a lui, fini premier du Gers.

Article publié en partenariat avec la revue “Les trois Miroirs”

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
243

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here