LA CRISE UKRAINIENNE

0
156 vues
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1

 

Dans l’émission du 10 Mars dernier, présentée et animée par Éva, les élèves de la classe HGGSP première, au vue de l’actualité, ont abordé le sujet de la crise ukrainienne. Les élèves ont ainsi traité des origines, des causes et des enjeux du conflit, ensuite ils ont conjecturé les futures conséquences que cette crise aura et les objectifs de Vladimir Poutine, puis, ils ont terminé l’émission sur la question d’un possible crime contre l’Humanité par le Président russe.

 

LES ORIGINES, LES CAUSES ET LES ENJEUX

—-> On apprend donc que Kiev, capitale ukrainienne, est le berceau de la Russie (IX° siècle) ; aujourd’hui encore, beaucoup d’Ukrainiens parlent Russe. L’Ukraine actuelle, est une création plutôt récente, Un Etat Ukrainien a existé entre 1917 et 1921, mais l’Ukraine actuelle est le résultat de la dislocation de l’URSS.  De plus, il est rappelé que lors de l’effondrement de l’Union soviétique, le pays  a perdu 5 millions de km² de surface (17 millions de km² aujourd’hui). La Russie éprouve une réelle volonté de réappropriation des ressources et se sent menacée par l’OTAN qui s’étend vers l’Est. Vladimir Poutine dit vouloir « dénazifier » l’Ukraine. Mais cette affirmation est une falsification de l’histoire complexe du Pays et ne reflète pas sa réalité  ; il tente d’intimider les autres puissances depuis sa prise de pouvoir. De plus, en 2004, l’Ukraine avait connu des révoltes entre le peuple, pro-occident, et le Président, pro-russe ; le pays est donc très fragmenté. Plus récemment encore, en 2014, avec l’annexion de la Crimée, qui a eu pour conséquences des sanctions économiques contre la Russie encore d’actualités ou bien des manifestations pro-européennes en 2013-2014. De surcroît, pour les enjeux et les ressources, l’Ukraine est un point de passage du gaz russe, mais est également un pays très fertile  tchernoziom), notamment pour la production de blé et très riche en ressources minières. L’Ukraine a aussi reçu des dons de 14 milliards d’euros en 2014 d’autres nations.

 

LES CONSÉQUENCES ET LES OBJECTIFS

—-> Cette guerre aura très certainement d’énormes répercutions à plusieurs échelles, autant dans le monde qu’en Russie-même. Le monde va faire face à des pénuries au niveau des ressources et des denrées. De nombreux sites Internet comme Twitch et Tweeter sont fermés en Russie, le gouvernement fait de la propagande à tous les niveaux en empêchant la population de s’exprimer. Les Russes ne peuvent également plus payer par Carte Visa. Il est difficile de définir les véritables objectifs de Vladimir Poutine.  A-t-il pour pour but de rétablir l’ancienne URSS ? Veut-il  envahir la Moldavie et la Géorgie qui ne sont pas membres de l’OTAN ou de l’Union Européenne. ? Irait-il jusqu’à menacer les États baltes, bien qu’ils soient membres de l’OTAN.  Se contenterait-il de  conquérir le pourtour de la Mer Noire et les provinces russophones de l’Est ? 

 

LA QUESTION DU CRIME CONTRE L’HUMANITÉ

—-> Le terme de crime contre l’Humanité est né à la suite à la Seconde Guerre Mondiale au moment du procès de Nuremberg contre les chefs nazis. Il s’agit d’actes considérés comme inhumains contre les populations concernées, sous forme d’assassinats ou bien encore d’extermination qui sont, forcément, planifié. Au sujet du conflit Ukraine-Russie, on peut considérer les actes de Vladimir Poutine comme des crimes contre l’Humanité car l’Ukraine est démocrate, il est donc opposé aux idées russes, et qui se rapproche de l’OTAN ou de l’Union Européenne. Le Président russe légitime ses actions en souhaitant la « dénazification » de l’Ukraine. On remarque également que des bâtiments civils ont été pris pour cibles par la Russie, comme les hôpitaux, c’est-à-dire les lieux les plus nécessaires en temps de guerre.

Cependant, le terme de « crime contre l’Humanité » est très précis et peut être nuancé. En effet, il ne faut pas le confondre avec un crime de guerre, qui designes mauvais traitements (assassinat, viol, déportation, pillage, destruction) infligés aux civils « ennemis » et aux prisonniers de guerre ennemis, alors que les exigences militaires ne le justifient pas (définition des conventions de Genève de 1864, 1906, et 1929). De plus, un crime contre l’Humanité est forcément planifié , ce qui n’est pas vraiment le cas au vue des actions de Vladimir Poutine. Ce dernier propose d’ailleurs d’évacuer les blessés et civils ukrainiens, bien que cette idée n’est pas été acceptée par le Président Volodymyr Zelensky. Le comportement du Président russe ne correspond pas totalement à celui d’un crime contre l’Humanité, mais pourrait en devenir un à l’avenir. La Cour Pénale s’est d’ailleurs emparée de la question et envisage de poursuivre Vladimir Poutine pour ses crimes de guerre. 

 

Ne pas confondre

 
Victimes
Nature
Motif
Crime de guerre
Civils ennemis Prisonniers ennemis
Blessés ennemis
Mauvais traitements (assassinat, viol, déportation, pillage, destruction, travaux forcés)
Non justifiés par les exigences militaires
Crime de masse
Un grand nombre de victimes civiles et/ou militaires
Inclut les crimes commis contre des populations de l’Etat concerné
Mises à mort d’une ampleur massive
Ordonnées et organisées par des gouvernements ou des organisations semi-gouvernementales
 
Violence de masse
Un grand nombre de victimes civiles et/ou militaires
 
Inclut les crimes commis contre des populations de l’Etat concerné
Mises à mort et autres mauvais traitements (violences, pillage, travail forcé, mauvais traitements) d’une ampleur massive
Ordonnées et organisées par des gouvernements ou des organisations semi-gouvernementales
 
Crime contre l’humanité
Uniquement des  populations civiles
(Inclut les actes inhumains commis contre les populations de l’Etat concerné)
Tout acte inhumain
(assassinat, extermination, réduction en esclavage, déportation,
persécutions)
Pour des motifs politiques, raciaux, ou religieux avec un caractère systématique et planifié.
 
Génocide
(définition de Raphaël Lemkin précisée 1948 par l’ONU)
Groupe racial, national, ethnique, religieux
Violences graves (meurtre, assassinat, extermination, massacreatteinte grave à l’intégrité physique ou mentale, soumission intentionnelle, entrave au naissances, transfert d’enfants)
depuis 1994 précision de l’ONU cela concerne  le viol et la torture
Dans l’intention de détruire cette catégorie de population
Shoah (la catastrophe en hébreu)
Génocide des juifs
Violences graves (meurtre, assassinat, extermination, massacreatteinte grave à l’intégrité physique ou mentale, soumission intentionnelle, entrave au naissances, transfert d’enfants)
 
 
Dans l’intention de détruire cette catégorie de population
Porajmos Samudaripen
Génocide des tsiganes 
Violences graves (meurtre, assassinat, extermination, massacreatteinte grave à l’intégrité physique ou mentale, soumission intentionnelle, entrave au naissances, transfert d’enfants)
Dans l’intention de détruire cette catégorie de population

 

 

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1
PARTAGER
Article précédentL’exil des Chibanis
Article suivantBismarck

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here