Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
131

Un évènement, une image, une opinion.

Tom : Une image peut-elle changer l’opinion publique ? Peut-elle avoir un impact sur la société ? Si oui, lequel ? Ce sont les questions que l’on se pose aujourd’hui avec vous Alexis, bonjour.

Alexis : Bonjour. Aujourd’hui nous nous intéressons à Fire Escape Collapse, une photographie prise par Stanley Forman en 1975.

Tom : Mais quelle est donc cette photographie ?

Alexis : Elle a été prise en noir et blanc en bas d’un immeuble lors de son incendie à Boston, dans le Massachusetts, aux Etats-Unis le 22 juillet 1975. On y voit deux jeunes personnes, une fille de 2 ans et sa mère de 22 ans, en train de tomber de 15 mètres de haut suite à l’effondrement des échelles de secours par lesquelles elles ont voulu sortir. Par chance, la petite fille a survécu, mais sa mère, elle, est morte de ses blessures quelques jours plus tard à l’hôpital.

Cette photographie donne le sentiment qu’il n’y a pas d’issue possible pour les deux personnes : elles tombent et ne peuvent rien faire quoi qu’il arrive. Pour le spectateur, la seule issue est donc la mort. De plus, la photographie prise en contre-plongée renforce la hauteur de la chute et donc le sentiment de fatalité, tout comme la structure verticale de cette photo. En effet, celle-ci est en format portrait pour bien montrer la hauteur de l’immeuble. Et cette verticalité est renforcée par la chute des débris d’échelle et des pots de fleurs.

Tom : Fire escape collapse donne donc une impression d’issue fatale et c’est pour cela qu’elle a réussi à toucher l’opinion publique.

Alexis : En effet, elle a été publiée dans 128 journaux du monde entier, et en l’espace de 24h elle a changé l’opinion publique sur les mesures de sécurité. Suite à cet événement, Boston a amélioré les dispositifs incendie dans toute la ville. Des associations ont utilisé des photographies comme celle-ci pour promouvoir des efforts similaires dans d’autres villes américaines.

Tom : Mais si cette photographie a réussi à changer l’opinion publique c’est pour plusieurs raisons.

Alexis : Oui, elle a choqué le monde entier pour deux raisons. D’une part, elle symbolise la douleur et l’état de choc. D’autre part, le fait qu’une des deux personnes qui tombent soit un enfant touche davantage le public. Celui-ci veut donc tout faire pour empêcher que cet événement ne se produise alors qu’il est inéluctable.

Tom : Autre impact que peut avoir une photographie de ce genre sur le public : c’est le rôle du photographe.

Alexis : Exactement. Le spectateur se retrouve dans la position du photographe qui est la position du voyeur passif alors que l’issue est terrible. Certains peuvent se demander pourquoi, au lieu de prendre la photo, le photographe n’a pas aidé les personnes en danger. Ce genre de situation est déjà arrivé avec d’autres photographies comme celle de l’enfant et du vautour par exemple où l’on voit un enfant accroupi, à bout de forces, avec un vautour, juste derrière lui, qui attend. Cette photographie a reçu tellement de critiques que le photographe Kevin Carter s’est suicidé quelques mois plus tard. Pour Fire Escape Collapse et L’enfant et le Vautour, la raison est la même : les photographes n’étaient pas seuls, autour d’eux se trouvaient les secours, ou la famille de l’enfant.

Tom : On peut donc dire que Fire Escape Collapse a réussi à changer l’opinion publique.

Alexis : Oui. Que ce soit sur la place du photographe ou les mesures de sécurité de la ville, elle a eu un véritable impact sur la société, et très rapidement. Suite à ces événements, elle a d’ailleurs reçu le prix Pulitzer en 1976.

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
131

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here