Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
11

Marie : Au vu du contexte actuel très tendu avec les pays de la péninsule arabique, on peut se demander si le Qatar situé au Moyen-Orient, monarchie absolue dirigée par Tamin-Ben Hamad Al Thami peut se présenter comme un allié pour la France, démocratie dirigée par Emmanuel Macron. La situation entre ces deux pays est en effet des plus complexes et les avis sur la question sont partagés : pour certains, le Qatar est et restera un allié de la France alors que pour d’autres, le Qatar se présente plus comme un allié encombrant pour cette dernière.

Bastien :  A la suite, de la crise économique qui s’est propagée en Europe au cours des années 2007-2008, le Qatar a vu en l’Europe et plus particulièrement en la France une opportunité finacière pour investir des capitaux. En effet, ce dernier a su investir dans le domaine sportif nottament avec le club du Paris Saint-Germain; il a su également investir dans l’immobilier en rachetant sur la place Vendôme, mais aussi dans les industries comme l’entreprise Total ou encore l’entreprise Vinci. Et cette dernière bénéficie, en plus d’importants chantiers sur le sol Qataris. On peut donc considérer cette relation économique comme d’une relation « donnant-donnant ».

Marie : Cependant le Qatar tire un avantage fiscal intéressant de cette situation; en d’autres termes, les qataris vivant sur le sol français sont éxonérés d’impôt solidaire sur la fortune si la valeur de leurs biens immobiliers en France est inférieure à celle de leur fortune immobilière. On ne peut pas qualifier cette relation de « donnant-donnant ». Qui plus est, dans cette relation on peut se demander qui en sort réellement gagnant et en allant plus loin qui tient qui ?

Bastien : De plus les nombreuses visites officielles de haut rang entre ces deux pays prouvent bien que les relations bilatérales sont au beau fixe, en effet le 22 septembre 2015 est signé un accord de coopération militaire qui consiste à renforcer les relations en matières de défense et à créer un programme de formations communes pour les militaires. On note égalenment que la France est également présente sur le sol qataris depuis les années 90, le Qatar voit en cette dernière un moyen de profiter d’une bonne sécurité, en effet la France va fournir 80% de l’armement du Qatar. Le Qatar profite ainsi du savoir-faire français en terme d’armement et de formation, et quant à elle la France profite d’un gigantesque marché d’armes. Il y ici une relation d’entente entre ces deux pays on peut donc parler d’allié militaire. De plus ces nombreuses visites officielles montre qu’en plus d’être des alliés militaires ils entretiennent des relations privilégiées sur le plan diplomatique.

Marie : Cependant, contrairement au régime politique français qui est comme dit précédemment une démocratie, le Qatar est lui une monarchie absolue on peut ainsi se demander si le fait que ces deux pays ne possèdent pas le même partie politique peut entraîner des problèmes d’idéologie. De plus en pleine crise contre le terrorisme une autre question que tout le monde se pose « le Qatar soutiendrait-il le terrorisme ? » dans ce cas il serait mal vu pour la République Française de considérer le Qatar comme un allié. En effet plusieurs accusations ont été porté envers le Qatar, ces derniers seraient accusés de soutenir des groupes islamiques tels que l’état islamique ou les frères musulmans cependant il n’existe pas de preuve de financement direct de plus le Qatar abrite la plus grande base aérienne des Etats Unis utilisé le plus souvent pour attaqué DAESH. Malheureusement pour le Qatar les doutes persistent et pour cause ce dernier abriterait une douzaine d’individus qui finance à titre privé le terrorisme en particulier l’état islamique. De plus ces individus connus, répertoriés et recherchés activement par les autorités américaines sont également connus des autorités qataris en réalité certains d’entre eux sont même proche du bureau de l’émir, on peut se demander si ces deux statuts peuvent réellement coexister.

 

CONCLUSION : Bastien : Le moins que l’on puisse dire c’est que les relations entre ces deux puissances sont des plus complexes. En effet si le Qatar a su profiter de la crise financière pour faire de la France un allié économique, en peu de temps ces derniers ont su créer des relations militaires mais aussi diplomatiques.

Marie : Cependant ces relations s’avèrent être plus compliquées, l’accord d’exonération nous montre que cette alliance n’est pas totalement une alliance « gagnant-gagnant » et nous emmène à croire que le Qatar profite de la situation et n’est pas l’allié de la France qu’il prétend être. De plus le doute qui persiste sur la proximité entre le Qatar et certains groupes terroristes inquiète en effet la France ne peut pas et combattre le terrorisme et avoir en allié un pays qui le soutient.

Bastien : C’est pour l’ensemble de ces raisons qu’on ne peut pas réellement dire si le Qatar est un allié de la France. Il ne reste plus qu’à voir qu’elle sera la position de l’actuel président Emmanuel Macron au sujet de ces relations.

Bibliographie:

AYAD Christophe/ BARTHE Benjamin/ NOUGAYREDE Natalie, Notre ami l’émir, Le Monde, 22/03/2012, n°20892, pages 22/23

BARTHE Benjamin, M. Hollande veut normaliser la relation avec Doha, Le Monde, 23/06/2013, n°21283, page 2

BARTHE Benjamin, En France, le Qatar s’offre d’abord des trophées, Le Monde, 23/06/2013, n°21283, page 2

FRAYER Arthur, Après le PSG, le Qatar au chevet des banlieues françaises, Le Monde, 06/01/2012, n°20827, page 12

BARTHE Benjamin, France-Qatar : la nouvelle donne, Le Monde, 03/06/2012, n°20954, page 3

NAHAPETIAN Naïri, Que veut le Qatar ?, Alternatives économiques, 12/2012, n°319, pages 32/33

SECKEL Henri, Le PSG joue avec les mains, Le Monde, 29/09/2012, n°21055, pages 4/5

BARTHE Benjamin, L’affaire du lycée Voltaire de Doha, une épine dans le partenariat franco-qatari, Le Monde, 06/01/2013, n°21140, page 5

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
11

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here