Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
21

Bonjour,
nous allons vous présenter l’une photographie iconique de la
série « un évènement, une image, une opinion » intitulée « exécution d’un prisonnier Vietcong à Saigon ». Elle a été prise par Eddie Adams employé par Associated press, une agence de presse mondiale et généraliste dont le siège est aux États-Unis. En 1968 lors de la guerre du Vietnam. Les Etats Unis entre en guerre en 1965 seulement, et au début plus de 60% de la population Américaine est en accord avec cette décision. Mais petit à petit l’opinion change, peu de temps avant la fin de la guerre, 60% pense que c’est une erreur.
Cette image est en noir et blanc, elle fut prise dans une rue. A l’arrière plan, on aperçoit des immeubles, la rue est déserte. Au premier plan, nous ne pouvons voir que quelques personnes dont le prisonnier et des soldats qui avaient hésité à l’exécuter. Un d’entre eux, le lieutenant colonel Nguyễn Ngọc Loan pointe son arme sur le combattant Vietcong. Lorsque la photographie est prise la balle est déjà en train de traverser le crâne du prisonnier.
Nous pensons que cette photographie a frappée l’opinion publique car elle montre la violence de la guerre du vietnamOn fustige les Etats unis pour leur alliance à des personnages tel que le lieutenant colonel Nguyễn Ngọc Loan. La photographie nous montre une exécution de sang froid d’un vietcong par le lieutenant colonel Nguyễn Ngọc Loan. Cette photographie fait alors le tour du monde, Eddie Adams obtient le prix Pulitzer en 1969 ainsi que le World Press Photo et fait la une de plusieurs journaux. On se demande alors pourquoi les Etats-Unis étaient alliés à des gens comme cela, capables de tuer de sang froid, sans jugement.
 Le contexte aussi est important car il prouve que les autorités américaines ont présenté une situation maîtrisée avant l’offensive du Têt alors que le Vietnam du Nord s’est montré capable de lancer une grande offensive. 
Mais le lieutenant colonel Nguyễn Ngọc Loan, après que la photographie ait était prise déclara à Eddie Adams que l’homme qu’il venait de tuer avait lui aussi tué beaucoup de ses compatriotes mais également de nombreux américains et qu’il avait donc « une raison » de l’assassiner, qu‘il n’était pas le seul fautif. Au final, Eddie Adams et Nguyen Ngoc Loan deviennent proches. Eddie Adams déclara à la mort du lieutenant colonel en 1998 : « Le gars était un héros. L’Amérique devrait être en train de pleurer. » 
La date de la publication de l’image correspond au moment où l’opinion de la majorité de la population Américaine a basculé sur l’engagement des Etats Unis dans cette guerre. Cette photo n’a donc pas totalement bouleversé l’opinion public.
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
21

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here