Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1
 
J : Bonjour, nous réalisons une chronique sur le thème de  » un événement, une image, une opinion »  nous avons décidés de montrer la photo de la petite Omayra prise en Colombie en 1985 à une personne que nous intercepterons dans la rue.
Bonjour madame voici une photo datant de 1985, pouvez-vous nous la décrire pour les internautes qui nous écoutent et nous dire ce que vous en pensez ? (la chroniqueuse montre la photo à une personne lambda)
M : Mon dieu ! Pauvre enfant, ses yeux injectés de sang me font froid dans le dos. Ses mains sont toutes fripées sûrement à cause de l’eau boueuse dans laquelle elle baigne jusqu’au cou. Le bout de bois devant lui sert à se maintenir hors de l’eau mais semble aussi l’empêcher de se sortir de là. Elle semble terrorisée et à peine en vie, je me demande bien que lui est-il arrivée et qui a osé prendre une telle photo sans penser à la sauver. Quelle honte !
J : Pour tout vous dire Madame, cette photographie a été prise après l’éruption du volcan Nevado del Ruiz en Colombie. La petite fille s’appelait Omayra et le photographe Franck Fournier est celui qui a osé prendre cette photo comme vous le dites. En vérité, il nous a expliqué que cette petite fille était sûre de mourir et elle n’avait aucune issue. Son sauvetage aurait nécessité des équipes médicales et du matériel tel que des grues pour la sortir des décombres. 
M : En voyant létat de ses yeux et sa peau, je doute que les spectateurs n’aient pas eu le temps de contacter les secours ou bien une équipe capable de la sortir de là.
J : Et pourtant les fait sont bien là sous vos yeux, n’oubliez pas que les événements se passent en Colombie et que le gouvernement n’est pas le même qu’en France. C’est donc pour cela que Franck Fournier a pris cette photo, il avait le but de dénoncer l’incapacité du gouvernement, des militaires et des religieux à sauver les victimes de l’éruption. 
M : Effectivement il faut toujours remettre une image dans sont contexte, sans vos explications je serai sur l’idée que je m’étais faite au départ en voyant la photo.  
J : Merci de nous avoir accordé votre temps afin de démontrer comme une simple photo peut changer l’opinion publique. Grâce à cette chronique, nos internautes pourront changer leur vision sur cet évènement et sur le photographe.
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here